En 2012, je suis retournée sur un lieu assez spécial que j’avais eu l’occasion de découvrir 2 ans auparavant au Laos.
Cette fois, le ciel est couvert de nuages bas et la pluie innonde les terres alentours. Nous sommes dans une mine de sel. Les ouvriers font évaporer l’eau dans de larges bacs. Une fois l’eau évaporée, reste le sel, à transporter dans de lourds paniers en osier. Les cuves sont remplies d’eau bouillante, la chaleur et l’humidité sont suffocantes.
Des personnes trop âgées travaillent courbées, des enfants jouent au milieu.
Nous sommes à quelques kilomètres de la capitale, Vientiane, et pourtant, cet endroit semble appartenir à un autre temps, un autre monde.